Toutes les infos sur les plantes carnivores disponibles sur internet

Accueil > Culture > Multiplication

Multiplication

Il existe plusieurs méthodes pour multiplier vos plantes carnivores.

Le semis

Cette méthode est la plus facile et celle qui donne le plus grand nombre de plantes. On la pratique au printemps. Assurez-vous que les graines sont fraîches (de quelques mois à 2 ans maximum). Choisissez des plantes à germination facile pour débuter, par exemple : Drosera capensis. Le délai est variable, de quelques mois à 2 voire 10 ans pour les plus lentes. Pour semer vos graines, utilisez des récipients percés, peu profonds, dont vous laisserez le fond baigner dans l'eau (70% de tourbe et 30% de substrat léger).

Si les graines mesurent moins de 1 mm, les déposer simplement sur le substrat (Drosera, Pinguicula, Utricularia). Si elles mesurent plus de 1 mm, recouvrez les d'environ 0.5 mm de substrat (Dionaea, Sarracenia). La germination intervient dans un délai de 3 à 4 semaines, parfois plusieurs mois.

Le bouturage

Il permet d'obtenir assez rapidement une plantes adulte (de quelques mois à trois ans). Les feuilles saines sont prélevées délicatement au printemps et sont maintenues plaquées sur le sol. Quelques semaines plus tard, un bourgeonnement va apparaître, des racines vont se former. A ce moment, les détacher et les repiquer. Cette méthode fonctionne très bien pour le genre Drosera et Pinguicula.

La division

Prenez un couteau, nettoyez-le avec de l'alcool et séparer délicatement les petits rejets du pied mère au printemps. Utilisez cette méthode avec la plupart des espèces sauf Dionaea, Drosera, Nepenthes.

Le marcottage

On l'effectue avec les Nepenthes. Il consiste à sélectionner une longue tige et à pratiquer, à une quarantaine de centimètres du sommet, une légère entaille sur l'écorce que l'on enduit d'une hormone de bouturage. Ensuite, il faut courber la tige de façon à maintenir la partie incisée enfoncée dans le substrat contenu dans un pot placé tout près de celui du pied mère. Après enracinement, on sépare la marcotte.

La multiplication in-vitro

Réaliser par les professionnels en laboratoire. Elle permet de faciliter la germination d'espèces "difficiles". De plus, elle permet une multiplication en grand nombre et limite les prélèvements dans la nature.

L'hybridation

Il suffit de prendre avec un pinceau le pollen d'une fleur et de le déposer sur une autre.